Twina - Touina

Publié le 7 Mars 2016

repère 102- positionnement B1

****************

Je vous conseille de préférer  l'histoire entière, racontée par François Marie Luzel sur Wikisource 

sculpteur Kito

photo  Ggal pour Wikimédia  / Texte : libre interprétation - source Wikisource

Tout débute avec l'histoire d'une famille recomposée, après le mariage de veufs. La fille du mari, Touina, était bien jolie et bien gentille ; la fille de la dame, Margot, était laide et méchante, mais sa mère l'admirait. Dès que le mari s'éloignait, Touina subissait leurs mauvais traitements. Un jour qu'elle gardait  les moutons sur la lande, avec juste un mauvais morceau de pain pour toute nourriture, un beau jeune homme lui proposa son aide, elle le suivit dans son château qui n'était plus que ruines. Il s'agissait en fait du chef d'une bande de brigands, elle resta 4 ans dans ce château, jouissant de l'or et des belles parures du trésor des voleurs. 

Après ces quelques années, elle eut un enfant qu'elle voulait faire baptiser. Le père de l'enfant n'étant pas d'accord, elle mit le bébé dans une corbeille et s'enfuit chez son père, chez qui elle déposa l'enfant afin de se rendre à Rome pour se confesser. 

Lorsque la marâtre découvrir l'enfant, elle s'en débarrassa  immédiatement chez une nourrice.

De son côté, Touina arrive à Rome. Le pape lui demande de se confesser à un saint ermite, qu'elle alla donc voir. Malheureuse ! La voyant si belle, l'anachorète la prit pour un démon venu le tenter, et il la chasse... ce que le bon dieu ne supporta pas. L'ermite fut condamné à la retrouver, à la consoler, et à lui trouver une place de domestique dans une bonne famille, où elle pourrait assister à la messe tous les jours. 

C'est ainsi qu'elle arriva chez une bonne dame, de nouvelles péripéties animèrent un peu le cours de l'histoire.. Le fils de la dame tomba profondément amoureux d'elle, tellement qu'il en fut malade jusqu'à ce que sa mère consentit au mariage.. et qu'il guérit miraculeusement. L'ermite avait achevé son rôle de protection, et lui demanda simplement de ne jamais oublier la messe, et de ne jamais refuser l'aumône à un mendiant.

Touina eut un deuxième enfant, qui fut confié à une nourrice pendant ses 3 premières années. Il revint au château, une grande fête fut préparée, et il mourut noyé dans une bassine de lait bouillant pendant qu'elle était à la messe. Touina se résigna "Dieu me l'avait donné, il me l'a repris, que son nom soit béni", et le posa dans un placard pour pouvoir accueillir ses invités avec grâce.

Un mendiant se présenta, qui exigea qu'on lui ouvrit l'armoire, afin qu'il puisse manger ce qu'il désirait.. ce qui fut fait.. L'enfant était là, mais bien vivant et souriant, et le mendiant exigea d'en manger un morceau, rappelant à Touina son engagement.

La pauvre se mit à pleurer sans s'opposer au mendiant, c'était sa dernière épreuve.. L'ermite (car bien sûr, c'était lui), rangea son couteau, donna l'absolution à Touina et mourut sur place.

 

 

Rédigé par monik

Publié dans #0 vds

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article