PONT-L'ABBE

Publié le 24 Juillet 2005

crédits photos  Wikimédia   (Creative Commons cc):

Moreau Henri : rivière de Pont l'Abbé

 site de la mairie  ville-pontlabbe.bzh   -OT  destination-paysbigouden 

8 369  habitants (2019) source Wikipédia

à consulter aussi :

site Natura 2000 

Rivières de Pont-l'Abbé et de l'Odet  

 

 

A découvrir :

  • l'hôtel de ville : ancien château des Barons  - visite du donjon (Musée Bigouden - 2022 : actuellement fermé pour travaux )
  • le port et le pont habité
  • les belles  demeures ,  rue du Château (13 et 15), rue des Morts - place Gambeta : la Halle
  • Moulins  à marée : Pors Moro  
  • la fête des brodeuses (deuxième week end de juillet
  • église de Lambour - pardon : dernier dimanche de juillet
    ouverture (en 2021)  tous les jours  - visite guidée le mercredi matin de 10 à 13 h
  • église ND des Carmes  - rosace du XVè - pardon 3ème dimanche de juillet
    ouverture (en 2021 9h /12 h - 14h / 18h 
    juillet aout : 9h 18 h sans interruption
    .
  • Chapelle des Augustines (Hôtel Dieu) : ouverture (en 2021) 6   h / 20 h 45 .
  • chapelle Sacré Coeur : fermée au public
  • le monument aux bigoudens
  • --------------------
  • petit patrimoine

 

pour mémoire (ancienne expo : 1000 visages)

 

 

 

A faire : découvrir la ville avec les ArchiKurieux

 

 

 

 

Arbres remarquables

Mégalithes  T4T35

promenades et randos

Circuits officiels 

 

Visorando

 

 

hébergement randonneurs 

 

LE CLOS DE TREVANNEC   Gîte d'étape, Chambres d'hôtes

  - tarif indicati 

et pour les légendes
Le roi souffrait d’avoir les oreilles aussi pointues que celles des chevaux ; seul son barbier connaissait son secret et il lui était interdit d’en parler. Un peu moqueur peut-être, il se cacha pour en rire dans le jardin, près d’un sureau. Quelque temps plus tard, un sonneur coupa l’une de ses tiges pour en faire l’anche de son biniou.. Dès qu’il en jouait, une chanson s’élevait dans les airs : le grand roi Guinvarc’h a des oreilles de cheval. Cette triste histoire força le roi à s’exiler sur l’île Chevalier, en Pont l’Abbé.

 

voir aussi, l'histoire des " Sonerien Du" ,  deux sonneurs très populaires, qui auraient été pendus à la place de deux bandits de grand chemin ...  en 1786

Si pauvres qu'ils ne pouvaient faire broder leur costume, les "sonneurs noirs" recevaient pour tout salaire à boire et à manger. Les noces ne s'arrêtaient que lorsque la musique cessait. Pierre Canévet et son comparse faisaient parfois durer les noces 3 ou 4 jours, ce qui ne plaisait ni au clergé, les danses étant considérées païennes, ni aux bourgeois, car leurs ouvriers tardaient à reprendre leur travaux.

A la fin d'une fête, ils s'endormirent dans un fossé. Deux voleurs venaient d'être arrêtés, et les gens d'armes ont substitué les uns aux autres, et les sonneurs condamnés sans aucun procès. 

Excommuniés, ils restèrent pendus aux fourches patibulaires de Pont l'Abbé. Le Pays Bigouden était alors dévasté par une épidémie de peste, et la légende racontait qu'il suffisait de toucher leur corps pour être immunisé. Lorsqu'ils furent enterrées, les Bigoudènes continuèrent de jeter des morceaux de faïence (bravigoù)  près du lieu de Justice, cela portait bonheur

Rédigé par monik

Publié dans #0 repères Finistère

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article